Visat
Sommaire dossiers - Enquêtes
MCP  |   Santé mentale  |    VISAT |  Asthme Professionnel | EPP
(mise à jour : 2/2/07)


Voir le site VISAT  >>> a Voir la page médecins enquêteurs

Caractéristiques de l’étude VISAT

VISAT est une recherche réalisée en partenariat entre plus de 200 médecins du travail du sud de la France (Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées,) et des chercheurs relevant de plusieurs disciplines (médecine, neurosciences, psychologie, épidémiologie, sociologie) et de plusieurs institutions de recherche (CNRS, INSERM, Université) intéressés par l'étude du vieillissement, l'ergonomie, et la santé au travail.

L’étude VISAT a pour but de mieux comprendre comment les influences de l’environnement, et en particulier les conditions de travail vécues tout au long de vie professionnelle, influencent la santé et la qualité du vieillissement. On en attend des retombées en termes de diminution des facteurs de risque dans les milieux professionnels, et de mesures permettant un vieillissement plus réussi.

Au total 3237 salariés actifs et retraités ont été enquêtés, la plupart dans le cadre de la visite médicale annuelle du travail. Chacun a répondu à un questionnaire portant sur ses conditions de travail actuelles et passées, sur son état de santé et certaines conditions de sa vie hors travail.

Ce questionnaire était complété par des mesures classiques (pression artérielle, taille, poids, vision, capacité respiratoire,...) et spécifiques à cette étude (tests cognitifs de mémoire et d'attention) effectuées par le médecin. Les salariés enquêtés, tirés au sort parmi les personnes nées en 1934, 1944, 1954, et 1964 avaient donc 62, 52, 42, et 32 ans au moment du premier recueil des données en 1996. Cela permet de couvrir une grande partie de la vie professionnelle, et d'étudier les effets du travail à long terme, c'est-à-dire après le départ en retraite. Au bout de 10 ans l'étude pourra ainsi couvrir 40 ans de la vie adulte (de 32 à 72 ans).

L'anonymat complet des données est garanti (avis favorable de la Commission Nationale pour l’Informatique et les Libertés) : ni la personne enquêtée, ni son entreprise ne peuvent donc être identifiées par ceux qui analysent les résultats.

En 2006 les mêmes personnes seront à nouveau interrogées et examinées, le médecin du travail ayant à charge de maintenir le contact avec les enquêtés jusqu'à cette date. Cette procédure de suivi longitudinal est la méthode qui permet de tirer les enseignements les plus novateurs concernant les effets à long terme des conditions de vie et de travail sur le vieillissement.


18 et 25 novembre 2005
Demi journée de lancement de l'enquête VISAT 2006

La démographie des populations au travail et la réforme du régime des retraites rendent de plus en plus aigü le problème du vieillissement dans les entreprises. A court terme, le médecin du travail se trouve confronté à un nombre croissant de salariés atteints de pathologies difficilement compatibles avec leur présence au poste de travail. Pour éviter que ce problème soit traité par une multiplication des inaptitudes, il faut absolument sensibiliser les entreprises à la nécessité de réduire la pénibilité du travail. Pour cela, il faut que le médecin du travail dispose de données scientifiques afin d'étayer son argumentation. Ces données sont peu nombreuses et ceci explique pourquoi il est primordial que l'étude VISAT soit un succès; c'est à dire qu'un maximum des salariés vus en 1996 soient réexaminés en 2006. Tout le travail accompli jusqu'à présent par les participants, les médecins, leurs assistantes et les chercheurs n'aura vraiment de sens qu'à cette condition. C'est en effet le troisième recueil de données en 2006 et les analyses qu'il permettra qui valoriseront pleinement les efforts antérieurs.

Nous sommes conscients de la charge de travail que représente pour le médecin et son assistante la participation à l'enquête; et surtout dans le contexte actuel mais nous pensons que cet effort en vaut vraiment la peine et c'est ce que pensent aussi le ministère du travail, la DRTEFP, la CRAM, le service de pathologie professionnelle et la société régionale de médecine du travail qui soutiennent activement cette étude depuis le commencement.
Pour préparer au mieux le recueil de 2006, nous vous convions à participer à une des deux réunions de formation qui se dérouleront à l'amphithéatre de la CRAM, de 9H à 12H le 18/11/05 et le 25/11/05.

L'après-midi de ces deux journées l'équipe VISAT présentera aux confrères intéressés les résultats des travaux de son groupe VISAT-terrain. Il s'agit de la réflexion de médecins du travail et de chercheurs sur les moyens de sensibiliser les interlocuteurs de l'entreprise sur la place, les difficultés et les atouts des quinquagénaires : comment aborder la deuxième partie de carrière ? Cette réflexion est sur le point de déboucher sur la publication de plaquettes modulaires de sensibilisation et de diaporamas Power Point utilisables par les médecins du travail.
Nous essayons d'organiser aussi une réunion de formation de 13h30 à 17h30, le 16/12/05 à Rodez (à confirmer).
Nous vous remercions par avance de votre participation.
Dr NIEZBORALA

Le groupe de pilotage de l'étude
Organismes contribuant au financement de l'étude
Instances participant à la réalisation de l'étude

Médecins du travail et médecins inspecteurs du travail
D. Blaise, F. Blanc, F. Casaux, P. Bessières, C. Duolé, H. Fonds, M. Galand, P. Jansou, N. Lizano, C. Martinaud, M. Niezborala, C. Schucht.

Membres des équipes de recherche associées à l'étude
D. Ansiau, B. Baracat, Y. Esquirol, M. Gauché, O. Gonon, M. Lapeyre, J. Mandrette, J.C. Marquié, L. Rico-Duarte, J.B. Ruidavets, A. Soubelet

CNRS (programme Santé & Société),
Institut de la Longévité, INSERM,
Conseil Régional de Midi-Pyrénées,
CRAM Midi-Pyrénées
Ministère de l’Enseignement Supérieur &
de la Recherche, Ministère du Travail.
Le Laboratoire Travail & Cognition (CNRS) à l'Université Toulouse le Mirail ;
Les Services de Médecine du Travail ;
les Inspections Médicales du Travail d'Aquitaine, de Languedoc-Rousillon et de Midi-Pyrénées ;
le Département d'Épidémiologie, Économie de la Santé et Santé
Communautaire, le Laboratoire de Médecine du Travail et le Laboratoire de Pharmaco-Épidémiologie de la Faculté de Médecine de Toulouse ;
le CREAPT (Âge et Populations au Travail) à Noisy le Grand ;
le Département d’Épidémiologie de l’ INRS à Nancy ;
le Département de Neurologie du CHU de Saint-Etienne.


Quelques infos
  - Plaquette VISAT : Vieillissement, Santé, Travail : résultats de l'enquête VISAT VISAT 4-pages.pdf (220 Ko)
  - Laboratoire travail et cognition à Toulouse http://www.univ-tlse2.fr/ltc/
    - correspondant : Jean-Claude Marquié (Directeur de Recherche au CNRS)